Tous les articles par jj20849-ovh

Poste CR2 INRA à Reims : VIZMO-lignocellulose

Dans la continuité des thématiques abordées lors de l’Ecole-Chercheurs « VIZMO » qui a eu lieu en mars 2015, vous trouverez ci-jointe une annonce pour un poste de chargé de recherche INRA pour « Modéliser les processus de transformation de la biomasse lignocellulosique en 4D » !

Ce profil est ouvert au concours à partir du 26 janvier 2017 jusqu’au 1er mars dans notre UMR FARE à Reims.

Le profil concerne la modélisation des transformations biologiques des substrats lignocellulosiques, soit par voie naturelle dans les sols, soit dans des bioréacteurs pour la production de différentes molécules d’intérêt.

N’hésitez pas à diffuser autour de vous à travers vos réseaux si vous pensez que des collègues peuvent être intéressés. Vous trouverez également des infos en ligne à l’adresse suivant :

http://www6.npc.inra.fr/fare/Page-d-accueil/Actualites/26-janvier-2017-FARE-recrute-un-e-charge-e-de-recherche

Gwenaëlle Lashermes

Nom de code : BIG BASAR !

Nous sommes heureux de vous annoncer que le Bac A Sable A Réalité augmentée en région Centre Val de Loire a été baptisé BIG BASAR, en référence à la websérie d’animation BIG SHOT du cinéaste orléanais Maurice Huvelin.

IMG_3870Il s’agit d’une animation permettant de modeler et d’interagir avec le relief pour comprendre les relations liant la topographie avec l’hydrologie, et plus largement les flux de matières.

IMG_3842Elle sera présentée pour la première fois au public lors de la Fête de la Science 2015, les 10 et 11 octobre, sur le campus INRA à Ardon (45).

Formation VTK et ParaView

Une information transmise par Sébastien Limet :

Kitware SAS organise une session de formation à VTK et ParaView (initiation) respectivement les 3 et 4 juin prochains dans ses locaux de Lyon.

Pour plus de détails et pour l’inscription, merci de vous reporter aux pages suivantes :
http://formations.kitware.fr/browse/102 et http://formations.kitware.fr/browse/104

A noter que les cours seront donnés en anglais – sauf si l’auditoire est constitué uniquement de francophones. Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter sur http://www.kitware.fr

Les autres sessions (VTK, ParaView, CMake, ITK, Slicer et OpenCV) à venir son annoncées sur la page http://formations.kitware.fr/browse

L’impression 3D en sciences

Quelques articles proposent d’utiliser des techniques d’impression 3D pour créer des objets scientifiques. Ces techniques ont été utilisées en sciences du sol.

Les chercheurs de l’Université d’Abertay en Ecosse ont utilisé cette technique pour reproduire la porosité de sols réels caractérisée en tomographie X dans des sols artificiels. L’objectif de leur étude est de mieux comprendre la diffusion des hyphes de champignons dans les structures poreuses du sol.

Leurs travaux ont été publiés dans Otten et al. (2008) Combining X-ray CT and 3D printing technology to produce microcosms with replicable, complex pore geometries, Soil Biology and Biochemistry, 51, 53-55. doi:10.1016/j.soilbio.2012.04.008.

Des chercheurs de l’Université d’Uppsala ont aussi fabriqué des sols en impression 3D pour étudier les transferts d’eau dans le réseau de macropores du sol. La forte hétérogénéité des sols rend en effet difficile l’étude expérimentale de ces transferts. L’impression 3D permet d’obtenir un sol identique en plusieurs exemplaires sur lequel des expériences peuvent être réalisées. Voir Bacher et al. (2015) Three-dimensional printing of macropore networks of an undisturbed soil sample. Vadose Zone Journal. doi:10.2136/vzj2014.08.0111

Une revue récente expose les avancées en médecine, pour l’impression 3D de biotissus:

Murphy & Atala. (2014). 3D bioprinting of tissues and organs. Nature Biotechnology. 32, 773-785. doi:10.1038/nbt.2958.

Klammert et al. (2010). 3D powder printed calcium phosphate implants for reconstruction of cranial and maxillofacial defects. Journal of Cranio-Maxillofacial Surgery, 38,  565-570. doi:10.1016/j.jcms.2010.01.009

L’impression 3D peut aussi être utilisée pour fabriquer des pièces de laboratoire spécifiques:

– en sciences du sol:

Rangel et al. (2013). Rapid Prototyping and 3-D Printing of Experimental Equipment in Soil Science Research. Soil Science Society of America Journal. 77, 54-59, doi:10.2136/sssaj2012.0196n.

Pierret et al. (2002). 3D reconstruction and quantification of macropores using X-ray computed tomography and image analysis. Geoderma, Volume 106, Issues 3–4. 247-271, doi:10.1016/S0016-7061(01)00127-6

En processus d’impression 3D, il est possible l’utilisation de différents types de processus et de matériaux, en selon les caractéristiques du produit final. Ici quelques matériels qui ont été utilisés en l’impression 3D.

Impression 3D (matiére prime: argile)

Vous pouvez aussi trouver plus d’information sur le site d’internet du WASP Project

– plus généralement: Baden et al. (2015). Open Labware: 3-D Printing Your Own Lab Equipment. PLOS Biology. doi:10.1371/journal.pbio.1002086