Montmorillonite

Texte écrit par un participant lors de l’école thématique/école chercheur Micmo2019, des ateliers d’écriture, animés par Elisabeth Leciak et Tiphaine Chevallier.

Montmorillonite, vous représentez pour moi un mystère bien compliqué. Orgueilleuse, je vous sais gonflée d’importance car consciente de votre rareté et de votre valeur. Car Madame n’est pas une simple argile, un vulgaire matériau qui ne servirait qu’à faire pétiller les yeux d’un minéralogiste exalté. Non, vos quartiers de noblesse, usurpés auprès d’un petit village français dont vous portez le nom, autorisent à vos yeux la préséance sur tous les autres paramètres du sol, menaçant celui-ci d’une indigne crevasse à la moindre sécheresse. Les pétroliers vous convoitent pour leur forage off-shore, les analystes vous désirent, vous qui êtes soi-disant la princesse de l’épure. Mais votre hubris un jour vous lessivera certainement, car tous ici savons que malgré vos efforts pour spécifiquement occuper toute la surface de votre hôte sol, vous n’éclipserez jamais, Madame, l’éclat de la matière organique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *