MICMO2019

La prochaine école-chercheur/école thématique du ResMO est organisée en partenariat avec les laboratoires Eco&Sols et CEFE à Montpellier sur le thème:

TECHNIQUES DE POINTE EN MICROBIOLOGIE POUR CARACTERISER ET COMPRENDRE LES CYCLES DE LA MATIERE ORGANIQUE (MicMO) 

à Balaruc-les Bains, près de Sète du 24 au 29 mars 2019 

Les processus de formation, de transformation et de dégradation de la matière organique sont principalement mis en oeuvre par les microorganismes (bactéries, champignons). Le rôle de la MO dans les services écosystémiques est donc intimement lié à la diversité génétique, fonctionnelle et à l’écologie de ses communautés de décomposeurs.

Depuis près de 30 ans, l’étude du compartiment microbien connait une véritable révolution technologique, que RESMO aimerait rendre scientifiquement accessible à tout ceux de ses membres qui souhaiteraient prendre en compte les microorganismes dans leurs recherches.

Télécharger la plaquette

Lien pour la pré-inscription :
https://goo.gl/forms/dNxZ6huB4AWC5orx1

Le comité d’organisation
Laetitia BERNARD
Alain BRAUMAN
Tiphaine CHEVALLIER
Marie-France DIGNAC
Nathalie FROMIN
Sophie PLEINET

Objectifs de la formation 

  • Définir et partager un vocabulaire commun en écologie microbienne ; 
  • Sensibiliser et familiariser les participants aux nouveaux outils et approches microbiologiques pour qu’ils s’approprient la démarche d’utilisation de ces outils ; 
  • Appréhender les possibilités et les limites des outils présentés (possibilités conceptuelles et pratiques) pour pouvoir les utiliser pour leurs propres questions de recherche ; 
  • Enrichir les questions des participants sur le lien entre fonctions et dynamiques des matières organiques et microbiologie (Qui ? Où ? Combien ? Quand ? Comment ?) ; 
  • Réfléchir à la démarche nécessaire à l’utilisation des grandes quantités de données produites par ces outils (métadonnées) ; 
  • Débattre de la pertinence des échelles d’étude microbiologique pour l’étude des MO ; 
  • Sensibiliser les participants à d’autres formes d’écriture pour expliquer sa recherche. Ecrire pour être lu par des non spécialistes (scientifiques d’autres disciplines et non scientifiques) dans un contexte pluridisciplinaire. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *