Thierry Morineau

Thierry Morineau est Professeur en psychologie et ergonomie cognitive au Centre de Recherches en Psychologie, Cognition et Communication (CRPCC) de l’Université de Bretagne Sud (Vannes). Ses recherches portent sur l’adaptation des outils à la manière dont l’Être Humain traite l’information. Pour répondre au mieux aux besoins d’un utilisateur, on adopte son point de vue.

Sa présentation lors de VIZMO : Psychologie et ergonomie cognitive de la visualisation scientifique

La définition de la « visualisation scientifique » qu’il nous a proposée lors de son intervention est « la manipulation des Représentations externes (R) fondée sur le savoir lié à une réalité ou Domaine scientifique (D) et la Technique (T) qui permet cette représentation ». La visualisation scientifique est donc un processus déductif: D et T vont impliquer R.

Une Représentation peut être valide

  • même si le Domaine est erroné : exemple « Le Soleil tourne autour de la Terre »
  • même si elle repose sur un traitement technique erroné: exemple de l’heure d’été

Une représentation permet l’abduction ou représentation heuristique, c’est-à-dire qu’elle permet de trouver de nouvelles hypothèses auxquelles on ne s’attendait pas avant d’avoir la représentation. Ces nouvelles hypothèses peuvent porter sur le Domaine ou sur la Technique.

La représentation permet donc d’aller plus loin que ne le permettaient les données représentées.

Mais la Représentation n’est pas le réel, la considérer comme le réel risque de faire passer de l’abduction à l’induction erronée.

Pour expliquer les inférences de la Représentation, Thierry Morineau nous expose la théorie du développement cognitif de Jean Piaget, reprise par Pierre Vermesch sur les apprentissages professionnels.

  • après 12 ans: raisonnement hypothético-déductif (l’enfant est capable de partir d’une hypothèse invisible); raisonnement par combinatoire (explorer l’ensemble des possibles); décentration cognitive (faire des opérations sur des opérations et non pas sur l’objet)
  • 8-12 ans: raisonnement basé sur la perception-catégorisation-typicalité
  • avant 8 ans: pensée mythique, basée sur les croyances, les apparences des objets
  • avant 18 mois: stade sensori-moteur, pas de vision en dehors de l’objet.

L’adulte peu aussi utiliser et combiner ces différentes registres de fonctionnement cognitif (sensori-moteur, symbolique, concret, logico-mathématique).

Pour ne pas donner à la Représentation un sens qui ne tiendrait pas compte des contraintes, on peut la construire à partir d’une Analyse du Domaine. C’est cette technique, exposée par Thierry Morineau dans son intervention, qu’il nous a aidés à appliquer lors de l’Atelier Sens de l’objet de l’école-chercheur.

L’analyse du Domaine:

Exemple d’application de l’analyse du Domaine au cœur

  • Forme physique: les caractéristiques anatomiques du cœur
  • Fonctions physiques: une pompe
  • Processus (à caractère évolutif dans le temps): battements cardiaques, circulation sanguine
  • Fonctions abstraites (modèles logico-mathématiques, hypothèses pour la modélisation): saturation en oxygène du sang
  • Buts fonctionnels: survie de l’individu

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *